Touloulou

                Le Carnaval de Guyane est le plus long du monde puisqu'il peut durer jusqu'à 9 semaines !

Cette grande fête où l'on peut chanter, danser et s'amuser, n'est pas seulement l'occasion de se divertir c'est aussi une façon de perpétuer la tradition créole.



Manifestement ce Carnaval de Gyuane est l'un des événements majeurs de Guyane. Cette fête appartient à la culture créole guyanaise et se déroule entre l'Epiphanie au début de janvier, et le Mercredi des Cendres en février ou mars. Il a lieu du vendredi soir au lundi matin.

Les jours gras clôturent le carnaval, il s'agit : du dimanche gras, c'est le jour de la grande parade, la plus grande parade du carnaval. Les groupes concourent pour obtenir des prix en fonction de leur performance. Les soirées Touloulous ont lieu les vendredis et samedis soir dans les « universités », qui sont des dancings qui n'ouvrent qu'à l'occasion du carnaval : Chez Polina et Kalinana à Matoury et Chez Nana à Cayenne. Ces soirées sont surtout fréquentées par les créoles, mais aussi les métropolitains et quelques brésiliennes.

Ces soirées doivent leur nomination au plus célèbre des personnages : le "Touloulou". C’est un personnage fantasque qui vit chaque carnaval et détermine les règles de la  fête. Ephémère, il nait le samedi soir pour le bal masqué et meurt au petit jour pour réapparaitre le dimanche après-midi afin de chanter et danser dans les rues de la ville. Et ainsi de suite tous les week-ends de carnaval. L'usage veut que le Touloulou soit parfaitement méconnaissable grâce à un déguisement qui recouvre toutes les parties de son corps. C'est une femme déguisée de façon à ce qu'on ne les reconnaisse pas. Une dame habillée de manière élégante de la tête aux pieds. Elle porte un jupon, une cagoule, un loup (masque) et des longs gants; le but est que la se déguisant en touloulou, la femme  ne soit pas reconnue. Inversement pour le "tololo" qui est un homme déguisé en femme, elle défile dans la rue mais elle participe aussi aux bals masqués. Elle représente les femmes bourgeoises des 18ème et 19ème siècles.

La préparation du « touloulou » se fait dans le secret le plus total, soit entre femmes ou entre hommes. On dit par exemple qu'un homme dansant avec un « touloulou » ne doit pas savoir s'il danse avec un homme, une femme, une personne mince, forte ou même sa propre épouse. Normalement les «touloulous » vont jusqu'à maquiller le contour de leurs yeux pour qu'on ne voie pas un centimètre carré de leur peau ! Même la voix est modifiée, et certaines se rendent muettes !


L'autre particularité des « touloulous » est qu'elles mènent la danse, seules ont le droit d'inviter à danser. Les TOULOULOUS envahissent un peu avant minuit les pistes de danses pour griser, l’espace d’une danse, les cavaliers d’un soir qui auront attendu patiemment pour devenir l’élu de la soirée… Les hommes s'agglutinent autour de la piste pour être choisis, les hétaïres improvisées parcouraient plusieurs fois la piste de danse en décrivant des tours. Ceci incitait leurs spectateurs à dire que le loup fait des tours, ou qu’il fait le "tour le loup" d’où par défaut de prononciation, l’appellation « touloulou ».

Les danses du carnaval sont la mazurka, la biguine et le très explicite et torride « piquet » ou zouk piqué... Les soirées Touloulous sont très chaudes au sens propre comme au sens figuré... Les touloulous abordent souvent les hommes par la phrase «Touloulou a soif », une invitation à se faire payer un verre qui sera bu à la paille à travers le masque.

Dans les «universités » du samedi soir, ce sont de véritables concours d’élégance qui sont improvisés, car les costumes des touloulous rivalisent de fantaisie et de beauté. Ils sont confectionnés avec des matières de qualité : satin, broderie, laize, madras, velours, or et pourpres pour le plus grand bonheur des danseurs qui retrouvent dans ces sensuelles courtisanes d’un soir la sensibilité d’un peuple et d’un pays où une réelle qualité de la vie l’emporte sur la morosité.


La variété est grande !!! Imaginons le nombre de bals du samedi soir, le nombre de Touloulous, ... le nombre de costumes toujours renouvelés, ... le nombre de mètres de tissus madras, broderie, velours, ... le nombre de masques, de perruques, de foulards et d'accessoires créoles ...

Il existe même des défilés de mode touloulou des tendances ... Bref, le Touloulou règne en maître dans toutes les manifestationjs carnavalesques et les dancings du samedi soir lui appartient ...

Dodyshop le vêtement créole depuis 1973.
 solution de référencement e-commerce PowerBoutique